samedi 28 août 2010

C'est la rentrée!

Aujourd'hui, il fait un Mistral que l'on qualifie habituellement d'épouvantable sonnant la fin, pour un temps du moins, des randonnées en kayak de mer et me procurant l'occasion d'effectuer MA rentrée littéraire sur mon blog, apparemment ultra- confidentiel, mais c'est bien comme cela.
Quelles sont mes préoccupations intellectuelles du moment?

-la politique: il règne déjà une ambiance d'affrontement électoral annonçant l'échéance de 2012 et comme tous les citoyens, je suis concerné par les orientations de mon pays sur ce plan; je vais donc essayer d'y voir clair; ma dernière lecture date de ce matin, aux aurores, il s'agit d'un petit ouvrage,dont l'auteur est Jacques Julliard du Nouvel Observateur dont je fus un lecteur assidu pendant au moins deux décennies; celui-ci a pour titre: "Pour repartir du pied gauche", il est édité par Flammarion et présente une analyse intéressante de la situation économique et sociale et de pistes pour relancer la gauche en vue des élections futures; je vais donc écrire un article de synthèse et de commentaires à son sujet.

- la querelle entre les partisans de Freud et ses  adversaires dont le représentant le plus virulent est Michel Onfray qui a troublé le marigot par un jet de pavé intitulé," Le crépuscule d'une idole" aux éditions Grasset; cette publication a déclenché des réactions carrément hystériques chez certains qui ont immédiatement crié au populisme, à l'extrême droite, à l'antisémitisme...les réactions habituelles...

- la méditation en tant que technique de survie face au bombardement médiatique et publicitaire et face également au stress de la vie quotidienne, à la multiplicité des opinions: autant de personnes rencontrées, autant d'opinions; cette cacophonie peut nuire à la santé intellectuelle: le sujet contemporain doit revenir à l'essentiel, à la vérité, autant que celle-ci puisse être entrevue, au calme propre à l'être vivant.
Il s'agit de méditation laïque sans connotation religieuse car je ne suis pas attiré par l'irrationnel, les errances
littéraires et philosophiques suffisant à combler ma vie et à me donner le courage face à la mort, donc pas d'opium du peuple!


Je me prépare à écrire en priorité sur ces sujets et c'est avec un certain plaisir que je retouve mon blog et mes quelques lecteurs, j'espère.

http://www.youtube.com/watch?v=EG47crzYwxo

Cliquer sur le lien ci-dessus et vous entrerez en contact avec la méditation: Mathieu Ricard explique clairement cette démarche de l'esprit.